Agir

Joignez-vous à des milliers de Canadiens qui se battent pour les agriculteurs et les éleveurs canadiens et qui s’opposent aux étiquettes de mise en garde sur le boeuf haché que nous aimons.

À Propos

Santé Canada propose un règlement qui exigerait que le boeuf haché vendu en magasin porte une étiquette de mise en garde « riche en » gras saturés. Cela pourrait amener les consommateurs à croire que le boeuf haché est malsain alors qu’en fait, il s’agit d’une source de protéines nutritive et saine sur laquelle les Canadiens comptent.

Le boeuf haché est un aliment fondamental pour les familles canadiennes et un aliment de base pour les ménages d’un océan à l’autre. C’est l’une des sources de protéines disponibles les plus abordables, pratiques et accessibles pour les Canadiens.

Maintenant plus que jamais, nous devons nous assurer que les Canadiens continuent d’avoir accès à des aliments abordables, accessibles, entiers et nutritifs, comme le boeuf haché. Compte tenu de l’inflation et de la hausse des prix des aliments, nous n’avons pas les moyens de payer l’étiquette de mise en garde proposée par Santé Canada sur le boeuf haché. Elle met en péril l’abordabilité et a d’importantes répercussions économiques et nutritionnelles négatives sur les Canadiens, surtout les plus vulnérables.

Les Faits

C’est bon pour toi. Le boeuf haché est une protéine riche en nutriments qui contribue au fer, au zinc, à la vitamine B12 et à d’autres nutriments essentiels sur lesquels notre corps compte.

Les Canadiens comptent sur le boeuf haché pour nourrir leur famille parce qu’il est abordable, accessible et riche en éléments nutritifs.

C’est bon pour l’économie. Les agriculteurs et les éleveurs canadiens produisent du boeuf haché de haute qualité, nutritif, accessible et abordable, nourrissant les familles canadiennes et leur fournissant les nutriments nécessaires pour rester en santé.

Le Problème


L’étiquette de mise en garde de Santé Canada est inconsistante.

Santé Canada veut apposer une étiquette de mise en garde sur le boeuf haché, un aliment entier naturel qui offre aux consommateurs une source d’éléments nutritifs essentiels, y compris les matières grasses. En même temps, certains aliments hautement transformés, sucrés et riches en gras saturés comme les boissons gazeuses, les croustilles et les biscuits sont exemptés des étiquettes de Santé Canada. Cela ne fait aucun sens.


Aucun autre pays ne le fait.

Aucun autre pays n’a exigé d’étiquettes de mise en garde pour les produits à ingrédient unique comme le boeuf. Si Santé Canada réussit à apposer son étiquette, le Canada sera le seul pays au monde à apposer une étiquette de mise en garde sur le boeuf haché.  


Il y aura des répercussions négatives sur la santé des consommateurs.

L’objectif de Santé Canada est d’accroître la santé des consommateurs, mais la réduction de la consommation de boeuf haché n’aura pas d’incidence sur l’apport global en gras saturés des Canadiens. Le boeuf haché contribue peu au gras saturé que consomment les Canadiens. Il touchera plutôt les populations les plus vulnérables, y compris les femmes et les enfants, qui ont besoin d’éléments nutritifs importants du boeuf haché.